Un bébé, une Odyssée...

Suivez nos grandes aventures en Asie et notre quotidien montréalais. Maman nouveau genre, fan d'allaitement, de co-dodo, de portage et même de bébé pas d'couche!

29 avril 2011

Coups de coeur Ciné SUITE


fred_l11

Dans mon dernier message, je vous faisais état de mes coups de coeur ciné... voici un "Post-scriptum". Merci à Caro et Ludivine de m'avoir fait réaliser mes oublis!

"L'homme qui plantait des arbres" et "Le fleuve aux grandes eaux" de Frédéric Back. Cet homme est un grand homme, grand dans le sens que lorsqu'on le rencontre on se sent minuscule. Il y a une sagesse, une grandeur d'âme qui se dégage de lui, comme s'il n'était pas de la même planète.

J'ai eu l'immense chance de discutter en tête à tête avec lui pendant 3 heures, lors d'un voyage en auto entre Montréal et Québec. Mon patron de l'époque, quand je travaillais chez Equita, ce très cher Dario, m'avait demandé si j'avais de la place dans la commun'auto pour donner un lift à Frédéric Back pour aller à un colloque sur l'éducation relative à l'environnement pour les écoles vertes Brundtland (EVB pr les intimes)."C'est qui?", ai-je demandé... "QUOI??? tu ne connais pas Frédéric Back!!!". Dario avait bondi de sa chaise. Et il avait bien raison. Quel honneur, quel immense honneur que de passer 3 heures avec lui. C'est par après que j'ai acheté le coffret de ses DVDs et pu apprécier la beauté de ses dessins, le travail colossal (17 000 dessins pour le fleuve aux grandes eaux... 17 000 !!! imaginez un instant cela, c'est totalement fou!), l'amour total pour la nature qui se dégage de ses films. Frédéric Back a gardé ce regard d'enfant, totalement émerveillé devant l'infinie beauté de la nature, ajoutez à cela la sagesse de son âge et un zeste de cri de désespoir pour cette terre qui n'a pas de voix et vous obtenez un homme qui fait des films extraordinaires, des films d'animations qui gagnent des oscars...

homme2

Je vous invite à parcourir son merveilleux site web où l'on trouve des extraits et infos sur son oeuvre unique.  J'ai adoré lire son autobiographie (pleins de détails touchants et intéressants sur les changements incroyables de notre monde en une seule vie: de l'Europe déchirée par la guerre et pré-industrielle à sa nouvelle vie au Canada) et la magnifique section, ma préférée, "artiste engagé" où transparaît son amour pour la campagne, la nature et les animaux qui le mena à se battre haut et fort à l'aide de ses images. Engagé vous dites? Voyez cette section EXTRAORDINAIRE de trousses pédagogiques, 1001 activités à faire avec nos enfants, je vous les recommande de tout coeur (particulièrement celle du "fleuve aux grandes eaux").

MERCI Monsieur Back d'avoir été sur mon chemin un jour, MERCI pour vos dessins et votre oeuvre qui m'ont tant émue. VOUS êtes tel cet "homme qui plantait des arbres", un homme qui sème des graines d'espoir. Merci... pour TOUT!


Trois autres films que j'avais beaucoup aimés et omis (comment est-ce possible?!): le sublimissimooooo "La vità è bella!". Définitivement l'un des plus grands chefs-d'oeuvres traitant de la seconde guerre mondiale, l'humour... ah l'humour plus fort que l'horreur, plus fort que tout! Dans un autre style, deux films sans paroles, Microcosmos et l'extraordinaire Baraka (à la musique géniale) qui nous poussent à réfléchir sur nous, les hommes, sur l'immensité du microcosme et sur notre interaction avec la Terre. 

   baraka la_vita_e_bellamicro   

Posté par Jo and Pascal à 00:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire







 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...